Accueil

Inspirations

Pause musicale

Concours

Vidéos

Photos

Webradios

Titres diffusés
ACTUALITÉS
Apprenons de nos enfants : 5 exemples à suivre Étrange maladie de l’âge adulte que d’être parasité par les pensées d’hier et de demain sans pouvoir profiter de tout ce qui se passe sous nos yeux à l’instant présent. Les enfants ont naturellement cette tendance à la pleine conscience et au lâcher prise. Et si on faisait comme eux ?

1. Les émotions

Souvent, tu crois que ton marmot est complètement bipolaire car il passe du rire aux larmes en quelques secondes. (Note que toi aussi parfois) Chez lui, pas de filtre. Il exprime ce qu’il ressent sans aucune capacité à relativiser. Son cerveau immature ne peut pas maîtriser la frustration, la peur ou la tristesse. Par chance, c’est aussi vrai pour la joie, le bonheur et l’enthousiasme. 



Et si on écoutait mieux nos sensations intérieures ?


À ne pas faire : te rouler par terre en public pour exprimer tes émotions. 


À faire : écouter tes sensations et ne pas les garder pour toi. 



2. Les 5 sens 


Tu te souviens quand ton chérubin a commencé à découvrir le monde ? Avec quelle passion et quel émerveillement il observait les choses devenues aujourd’hui insignifiantes à tes yeux ? Un enfant découvre le monde avec ses 5 sens et tout n’est qu’enchantement. Où est passée ta capacité à apprécier un son, une odeur ou à t’arrêter sur un détail (mis à part le désordre chez toi) ? 

Et si on redevenait attentif à toutes les merveilles qui nous entourent ?

À ne pas faire : renifler ou toucher ton voisin car tu veux le connaître avec tes 5 sens.
À faire : te promener et apprécier le vent dans tes cheveux défaits (comme un printemps sur ton trajet), la sensation dans tes pieds, la température ou encore la couleur des arbres.


3. Les activités manuelles

Chaque jour, ta petite tête blonde revient fièrement avec des dessins ou des bricolages qu’il t’explique en long et en laaaarge. (Et là en fait…ben c’est le, en fait…) Tu constates tout le plaisir que ces activités lui procurent. Quelle est la dernière fois où tu as fait quelque chose de ludique en ne pensant à rien d’autre ? Une activité artistique, un jeu ou tout autre chose qui occupe ton esprit à 100%. 

Et si on faisait quelque chose qu'on aime vraiment ?
À ne pas faire : croire que Netflix est une activité artistique. Décider de repeindre ta maison un dimanche soir.
À faire : avoir une activité manuelle et créative qui te procure un état méditatif naturel et ne plus réfléchir à rien (le ménage n'est pas méditatif)) : peinture, scrapbooking, coloriage, ménage, plasticine, légos...


4. Le temps

Les enfants n’ont pas la notion du temps perdu et du temps qui passe. Tu crois toujours qu’il fait exprès d’aller lentement, de traîner ou qu’il ne parvient jamais à arrêter ce qu’il est en train de faire ? Tu as raison. Mais c’est normal, il rêvasse et pour lui, le temps c’est juste une satisfaction de ses besoins. Besoin de manger, besoin de dormir…Il connait donc ses priorités et pas les tiennes. Négliger ce qui n’est pas important au profit de ce qu’il aime ou ce dont il a besoin, c’est facile pour lui. 

Et si on réfléchissait à ce qui compte vraiment pour nous ?
À ne pas faire : enlever toutes les horloges et les heures de la maison. Croire que ton réveil ne sert plus à rien, balancer ton agenda.
À faire : Mettre des priorités dans ton emploi du temps en jugeant ce qui est important (l’apéro est admis). Il faut aussi accepter de perdre du temps pour mieux t’organiser. (Et boire plus d’apéros) D'ailleurs, retrouve les supers conseils de Zen et organisée ici.


5. Arrête le mode automatique

Ta progéniture n’a pas d’a priori, de notion du danger, de jugements de valeurs ou de croyances négatives. Elle est avide d’expériences nouvelles : goûter les croquettes du chat, tester le salto de fauteuil ou encore manger son yaourt avec un cure-dent. Il n’a pas de tendances aux scénarios catastrophes, ni même à imaginer un futur hypothétique angoissant, comme toi. Détends-toi et ne stresse pas pour tout et pour rien.

Et si on s’interrogeait sur le bien fondé de nos exigences et croyances ?
À ne pas faire : tenter toutes les choses dont tu connais la mauvaise issue sous prétexte d’être optimiste : ouvrir la porte d’une voiture en marche,  sauter du 2ème, mettre ses doigts sur le feu, boire toute la bouteille de saké cul-sec. 
À faire : tenter une nouvelle activité, découvrir une nouvelle culture, ne pas paniquer si tout fout le camp. (Même le chat)

Merci à nos enfants de nous rappeler toutes ces choses essentielles ! Es-tu prêt·e à retrouver l’enfant qui est en toi ?

Vous aimerez aussi : Actualités
ACTUALITÉS
Chérie : Web : 10 app's indispensables à avoir sur son smartphone
Web : 10 app's indispensables à avoir sur son smartphone
Chérie : Les beaux jours sont là : voici 2 desserts tout frais, sans kilo ni culpabilité
Les beaux jours sont là : voici 2 desserts tout frais, sans kilo ni culpabilité
Chérie : Des bijoux "made in Belgium", c'est possible !
Des bijoux "made in Belgium", c'est possible !
Chérie : Food, voyage, sport : 5 chaînes YouTube qui font bouger notre quotidien
Food, voyage, sport : 5 chaînes YouTube qui font bouger notre quotidien
Vous aimerez aussi : Vidéos
Chérie : Les moments chéris de Noémie Wolfs
Les moments chéris de Noémie Wolfs
Chérie : Noémie Wolfs - Wake me up
Noémie Wolfs - Wake me up
Chérie : Noémie Wolfs - On the run
Noémie Wolfs - On the run
Chérie : Ibe - Table of fools
Ibe - Table of fools
REX

PAUPIERE


REX

RADIOS