Accueil

Inspirations

Pause musicale

Concours

Vidéos

Photos

Webradios

Titres diffusés
ACTUALITÉS
L'art de vivre "Made in Japan" : le Wabi-Sabi, le Kinstugi et l’Ikigai Les japonais, peuple de la sagesse et des bonheurs simples, ont bien des choses à nous enseigner, à commencer par quelques concepts pour un meilleur mode de vie.


Le wabi-sabi

Si vous rêvez d’être plus heureux au quotidien, il se peut que le concept du Wabi-Sabi vous intéresse. Comme le dit Julie Pointer Adams dans son livre sur le sujet, « C’est un mode de vie qui célèbre l’art de la perfection imparfaite: la beauté qui se cache dans l’inhabituel, les lieux ou les objets passés de mode qu’on néglige parfois ou qu’on n’apprécie pas. »

Textuellement, Wabi-Sabi, ça signifie d’une part la simplicité, l’humilité et d’autre part l’authenticité et le temps qui passe. En clair, on pourrait dire que c’est la définition du bien-être pour les japonais.

      Revenir à l’essentiel

Pour l’auteur du bouquin, se recentrer sur l’essentiel est une étape clé dans la quête du bonheur et du bien-être. Et si au lieu de remplir notre agenda, on pensait plutôt à garder une journée libre pour se faire plaisir et décompresser ? Et pour prendre le temps, nous n’avons pas forcément besoin d’être seul. D’ailleurs, l’hospitalité est une valeur chère aux personnes qui pratiquent le wabi-sabi. C’est une valeur qui rejoint celle de l’humilité. Pour l’anecdote, lorsque les japonais reçoivent un invité, ils s’inclinent face à lui.

      Laisser les objets se bonifier avec l’âge

Et il n’y a pas qu’avec les gens qu’il faut faire preuve d’humilité. Les objets ont également beaucoup de choses à nous apporter. Quand on pratique le Wabi-Sabi, on tente de privilégier la qualité et la durabilité des objets. Comme l’explique l’auteur du livre, « Cela signifie avoir des objets qui se bonifient avec l’âge et qui peuvent être facilement réparés. Ces objets sont souvent fabriqués avec des matériaux que je considère comme humbles, car ils sont bruts et naturels et nécessitent peu d’être transformés avant d’être utilisés, tels le bois, la laine, l’argile, le papier kraft, le bambou, le lin, le cuir, la pierre, les végétaux tressés et le fer »

On récapitule ?

Les fondements de cet art de vivre sont :  

  • De posséder moins mais mieux
  • De se procurer un objet qui, pour sûr, s’embellira avec le temps
  • De trouver de la valeur dans les moindres recoins de sa maison
  • D’apprendre à apprécier les objets que vous possédez sans ressentir constamment le besoin d’en acheter d’autres

Pour plus d’informations, nous vous conseillons le livre de Julie Pointer Adams : « Wabi-Sabi Welcome : Learning to Embrace the Imperfect and Entertain with Thoughtfulness and Ease.”


Le Kintsugi

Cette technique ancestrale a été découverte au Japon durant le 15ème siècle. Elle consiste à réparer un objet grâce à de la poudre d’or. L’idée, c’est de mettre en valeur la cassure au lieu de la réparer. Textuellement, Kintsugi ça signifie Jointure à l’or. Dans la réalité, c’est un long processus de réparation où précision et patience sont de mise. Avec ce concept, on réapprend à aimer les gestes lents qui permettent de prendre conscience de l’instant… et donc de l’apprécier pleinement.

      Une méthode précise

La première étape de la réparation, c’est de rassembler tous les morceaux, de les nettoyer et de les recoller avec de la laque (traditionnellement, cette laque est issue d’un arbre appelé laquier). La seconde étape, c’est de faire sécher l’objet avant de le poncer. Ensuite, on réapplique la laque afin de consolider la réparation. On y ajoute la poudre d’or ou n’importe quel autre métal. L’étape ultime, c’est de polir l’objet afin de lui rendre une nouvelle jeunesse.

L’Ikigai

Concrètement, ce mot japonais n’a pas de traduction exacte. On l’associe au sens de la vie, à toutes les choses qui génèrent chez nous de l’enthousiasme ou du bonheur. C’est l’instant où la vie (iki) et ce qui a de la valeur (gai) se rejoignent. Dans la pensée japonaise, chacun de nous possède un ou plusieurs ikigai qui évoluent (ou pas) avec le temps et l’expérience.

       Notre zone « de brillance »

Cela regroupe toutes les pratiques ou les choses que l’on aime et celles pour lesquelles nous sommes doués. En clair, toutes les choses dont la pratique nous rend heureux ou motivé et qui ont du sens ou de la valeur à nos yeux. Pour trouver ou « activer » cette zone, il existe une technique qui consiste à prendre une feuille, un style et un marqueur de couleur.

  • Identifiez vos qualités : depuis votre enfance jusqu’à présent. Soyez généreux et n’écrivez pas que les qualités « générales »
  • À l’aide du feutre de couleur, choisissez les 3 qualités qui sont indissociables de votre personne : en clair, celles dont vous ne pourriez pas vous passer et qui vous caractérisent réellement à 100%
  • Se replonger dans le passé

Pour trouver notre ikigai, il faut parfois faire resurgir notre passé. Toujours dans la même démarche, laissez-vous aller et repensez à toutes ces choses qui vous ont fait du bien, il y a quelques années. Repensez à vos passions, vos motivations, vos petits plaisirs,… Une fois que vous avez fait le tour, notez 5 choses que vous preniez plaisir à faire. Prenez alors le temps de faire le point sur deux choses : quels étaient les bénéfices de ces actions sur vous ? et comment ces actions étaient-elles perçues par les gens de votre entourage ?

La dernière étape, dans cette recherche de l’ikigai, c’est de savoir si ces actions, ces activités ont encore une influence sur la personne que vous êtes aujourd’hui. Sont-elles toujours présentes dans votre quotidien ? de manière positive ? ou au contraire, génèrent-elles des regrets, de la culpabilité ? Si la réponse correspond à cette deuxième option, prenez le temps d’analyser la situation et de réfléchir à la façon de les réintroduire positivement dans votre vie.


Vous aimerez aussi : Actualités
ACTUALITÉS
Chérie : Le yoga du rêve : 10 principes à connaître
Le yoga du rêve : 10 principes à connaître
Chérie : 8 pages Wikipedia franchement étranges garanties de tromper l’ennui
8 pages Wikipedia franchement étranges garanties de tromper l’ennui
Chérie : Besoin d'aide ou envie d'aider ? Voici les plateformes à utiliser
Besoin d'aide ou envie d'aider ? Voici les plateformes à utiliser
Chérie : Plus grand chose dans les placards ? Voici 4 recettes qui vont vous régaler avec presque rien !
Plus grand chose dans les placards ? Voici 4 recettes qui vont vous régaler avec presque rien !
Vous aimerez aussi : Vidéos
Chérie : Ibe - Control
Ibe - Control
Chérie : Typh Barrow - Very First Morning
Typh Barrow - Very First Morning
Chérie : Typh Barrow - The other woman
Typh Barrow - The other woman
Chérie : Typh Barrow - The gift
Typh Barrow - The gift
TOI MON AMOUR

MARC LAVOINE


TOI MON AMOUR

RADIOS