Accueil

Inspirations

Vidéos

Webradios

Photos

Artistes

Pause Musicale

Titres diffusés
ACTUALITÉS
Louis Toussaint, l'interview inspirante Chérie est partie à la rencontre de Louis Toussaint, paraplégique suite à un accident de vélo en 2012. Une rencontre inspirante qui déborde d'espoir et d'énergie !

Bonjour Louis, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J'ai 23 ans. J'ai fini un bac en communication et grâce à la Ligue Handisport Francophone et mes résultats de compétitions à l'aviron, je vis une vie dont je rêvais plus jeune. C'est à dire que mon travail, c'est le sport.

Il y a 6 ans ta vie a changé du tout au tout, comment te sens-tu aujourd’hui ?

Je me sens très bien, très heureux et très épanoui. Je vis la vie que j'ai toujours rêvé d'avoir. Je vis dans le sport et je m'entraine tous les jours à l'aviron, soit en salle, soit sur l'eau. Je voyage beaucoup pour des compétitions ou des entrainements. Ces voyages m'emmènent partout en Europe et même parfois plus loin comme l'an dernier aux États-Unis. C'est vrai que je suis en chaise roulante maintenant, mais j'ai beaucoup de chance d'avoir trouvé des passions, le sport et le journalisme, qui me permettent d'avancer en passant au-dessus du handicap. Enfin, j'ai une famille derrière moi et une copine toujours présente pour mes projets et mes rêves, ça aide aussi. 

Quelle a été ta première pensée quand tu as compris que tout serait différent ?

Quand le médecin est venu pour m'annoncer la nouvelle, il tournait un peu autour du pot. Il ne disait rien de précis. Je lui ai demandé de me dire clairement si je remarcherais oui ou non. Il m'a dit que non, et là, tout de suite, je l'ai pris comme un défi, comme quelqu'un qui essayerait de finir un triathlon. Je n'ai jamais eu l'impression que ma vie changeait. J'ai compris que j'avais beaucoup de chance d'avoir encore 50% de mon corps qui était fonctionnel. Avec le recul, je me rends compte que ce handicap m'a permis de m'épanouir plus, de m'exprimer plus. Je suis plus à l'aise avec moi-même et avec qui je suis maintenant. Je crois, que finalement, c'est une richesse.

Qu’est ce qui est le plus dur pour toi ?

Le plus dur pour moi est d'imposer mon handicap aux autres, à moi c'est normal, c'est mon handicap. Mais aux autres, non. Ils ne l'ont pas choisi, je n'aime pas demander de l'aide. Sûrement parce que je ne me sens pas handicapé et donc je ne veux pas qu'on m'aide.

Qu’est-ce qui te remonte le moral quand tu te sens en détresse ?

Ouh...Cela fait des mois, voir des années que je n'ai plus été mal à cause de mon handicap. C'est vraiment quelque chose qui fait partie de moi, un peu comme être grand ou petit. Ce qui me permet de penser à autre chose que les problèmes ou la pression du sport, c'est de passer un moment avec mes amis ou d'aller faire du sport avec ma copine. Oui, le sport c'est quand même toute ma vie... ahah !

Quels conseils sont pour toi les plus précieux ?

Pour moi, un des conseils qui me fait aller bien, c'est de me dire que peu importe le problème, la situation, il y a toujours pire et il faut rester positif.

Quels sont tes projets et comment envisages-tu l’avenir ?

Mes projets sont de faire de bonnes performances l’année prochaine à l'aviron. Il y a 2 coupes du monde et un championnat du monde en course très importants. On verra comment sera la forme, mais le but est de bien performer. Après, mon rêve, parce que c'est plus un rêve qu'un objectif, ce sont les Jeux, évidemment... Comme tous les sportifs en fait.

Quel personnage t’inspire le plus ?

J'aime les grands sportifs, pas forcément les plus talentueux, mais surtout ceux qui travaillent le plus. Il y en a quelques-uns comme Tom Boonen, Fabian Cancellara, Cristiano Ronaldo (sur le terrain, j'aime son esprit de vainqueur). Et puis, au-dessus de tous, c'est un sportif moins connu, mais un homme incroyable dont j'ai vu les reportages juste après mon accident : Marc Herremans. Je rêve de le rencontrer d'ailleurs, pas l'humoriste, ahaha, mais le triathlète devenu paraplégique qui a gagné l'IronMan d'Hawaii.

Quelle est ta citation préférée ?

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Je ne fais jamais aucun pronostic avant une course, j'ai trop peur de me planter et de rater, de ne pas atteindre les objectifs fixés.

Si tu étais une spécialité Belge ?

Une spécialité ? Les frites !!! Évidemment... Ce n’est pas très sportif, mais une bonne frite, c'est le repas de base après un championnat !

Et enfin, quelle est ta chanson préférée du moment ?

J'aime plusieurs styles de musique en fonction de ce que je fais, mais pour l'instant, j'écoute beaucoup le nouvel album d'Orelsan. Il est simple et son personnage m'intrigue. Ce sont des textes qui parlent à tout le monde, et je m'y reconnais parfois.

Merci Louis pour ta spontanéité et ta joie de vivre à toute épreuve, nous te souhaitons beaucoup de succès dans tes passions et de réaliser tous tes rêves ! 

 


Vous aimerez aussi : Actualités
ACTUALITÉS
Chérie FM : Nos conseils pour un "Slow Christmas"
Nos conseils pour un "Slow Christmas"
Chérie FM : 7 choses incroyables sur les animaux tirées de la série documentaire Life
7 choses incroyables sur les animaux tirées de la série documentaire Life
Chérie FM : Dossier Spécial Noël : Notre sélection de cadeaux pour toute la famille
Dossier Spécial Noël : Notre sélection de cadeaux pour toute la famille
Chérie FM : Cher Saint-Nicolas
Cher Saint-Nicolas
Vous aimerez aussi : Vidéos
Chérie FM : Mustii - Interview "Si tu étais..."
Mustii - Interview "Si tu étais..."
Chérie FM : Grandgeorge - Interview "Si tu étais..."
Grandgeorge - Interview "Si tu étais..."
Chérie FM : Novastar - Holly
Novastar - Holly
Chérie FM : Charlie Winston - The week-end
Charlie Winston - The week-end
A MILLION DREAMS

PINK


A MILLION DREAMS

RADIOS