Accueil

Inspirations

Vidéos

Webradios

Photos

Artistes

Pause Musicale

Titres diffusés
Aaron Neville
Aaron Neville sur Chérie FM
Aaron Neville, troisième enfant de la famille, naît le 24 janvier 1941 à La Nouvelle-Orléans (Louisiane).

Ses débuts dans la chanson sont marqués par le succès de « Tell It Like It Is », classé n°2 du Billboard en 1967. D'autres productions d'excellente facture suivent, pour la plupart composées et produites par Allen Toussaint, pour les labels Minit et Parlo (« She Took You for a Ride », « You Think You're So Smart »).

En 1977, il se joint à ses frères Art, Charles et Cyril pour former The Neville Brothers. La formation aux influences rhythm'n'blues, cajun et créole sème la décennie suivante de grands disques comme Fiyo on the Bayou (1981, dans lequel Aaron chante « Mona Lisa »), les live Neville-ization (1984) et Live at Tipitina's (1987), le commercial Uptown (1987) et les fameux Yellow Moon produit par Daniel Lanois en 1989 (« Sista Rosa ») et Family Groove en 1992.

En 1991, Aaron Neville reprend sa carrière solo par un nouveau hit, « Everybody Plays the Fool » (n°10), extrait de l'album Warm Your Heart produit par Linda Ronstadt. Deux ans plus tard, l'album The Grand Tour lui apporte un autre succès, plus mineur, « Don't Take Away My Heaven ». En 1994, son duo « I Fall to Pieces » avec la chanteuse country Trisha Yearwood, extrait de la compilation mixte Rhythm Country and Blues, assoit sa popularité.

Le ténor à la voix de velours poursuit avec les albums Tattooed Heart en 1995 et To Make Me Who I Am en 1997. En 2002, Aaron Neville retourne à la source du gospel avec l'album Devotion, suivi de Believe en 2003. En 2005, quand l'ouragan Katrina dévaste sa maison, le chanteur s'exile à Memphis puis à Nashville avant de retrouver sa cité natale.

Fort d'un nouveau contrat avec Burgundy Records, filiale de Sony, il enregistre l'album du retour à la soul Bring It On Home...The Soul Classics (2006), avec les participations de Chaka Khan, Mavis Staples, Chris Botti, David Sanborn et de son frère Art Neville. En 2010, Aaron Neville retrouve Allen Toussaint pour I Know I've Been Changed, magistral album de gospel-soul produit en Californie par Joe Henry. Le mois de décembre voit le chanteur intronisé au Louisiana Music Hall of Fame. En 2013, c'est entouré de Keith Richards, Benmont Tench et Don Was que Aaron Neville revient pour un album consacré aux standards doo-wop et soul de son adolescence, My True Story.

Le premier de ses trois enfants, Ivan Neville, a joué avec Keith Richards et sorti l'album If My Ancestors Could See Me Now (1988). Le dernier, Jason, se dirige également dans une carrière musicale.
TAKE A BOW

MADONNA


TAKE A BOW

RADIOS